logo arcep  
     
 
 
Drapeau du GABON
REPUBLIQUE
GABONAISE
 
Bienvenue sur le site officiel de l'ARCEP GABON
information
gabon
ACTUALITE
forum
Smartphones et droits des consommateurs (15 Mars 2019 Célébration de la journée mondiale des droits des consommateurs)


Les participants édifiés sur les opportunités et risques.

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des droits des consommateurs, le ministère de l’Economie, à travers la direction générale de la Concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a organisé une table ronde hier, à l’immeuble Arambo. Ce tour de table auquel ont participé Gabon télécom, l’Autorité de régulation des communications Électroniques et des Postes (ARCEP) et les deux figures de prou de la défense des intérêts de consommateurs au Gabon, avait pour ambition d’édifier les consommateurs sur « les opportunités et risques des téléphones intelligents ». « Smartphones : opportunités et risques » était d’ailleurs le thème de la journée. Les débats ont porté sur les téléphones intelligents au Gabon. On a ainsi appris, en écoutant la communication de Patrick Mfouba, directeur des services à Gabon télécom, que le Gabon compte 3 millions d’abonnés aux réseaux de téléphonies mobile, alors que la population est estimées seulement à 1.800 000 habitants.

Le Gabon se positionne ainsi comme un des leaders en Afrique noire, en termes de taux de pénétration de la téléphonie mobile. Neuf habitants sur dix ont accès à l’internet par téléphone, contre 10% sur ordinateur. Et 75% des téléphones connectés sont des Smartphones, c’est-à-dire des téléphones intelligents.

Lors de cette table ronde, les préoccupations des participants ont tourné autour de la tarification des forfaits, du harcèlement publicitaires. »je ne paie pas pour être harcelés par la pub intempestives qui apparaît sur mon écran », a réagi, agacée, une participante.

La protection des données personnelles et les écoutes téléphoniques des particuliers ont aussi été au centre des échanges.

On retiendra que le téléphone intelligent rend d’énormes bénéfices dans les domaines de l’éducation et de la recherche, du divertissement, des services domestiques (eau-électricité, abonnement pour chaines câblées) etc. Mais l’usage du même téléphone a son revers de la médaille : escroquerie, agressions et harcèlement de diverses natures etc. Cependant les gabonais n’ont pas le réflexe de la plainte. Emmanuel Eyeghe Nze, directeur général de la Concurrence et de la consommation a mentionné qu'en 2018, son administration n’a reçu qu’une dizaine de plainte contre les opérateurs du secteur de la téléphonie mobile.

Cette réticence des Gabonais à aller vers les autorités que sont l’ARCEP ou la DGCCRF s’explique peut-être par la contrainte, comme l’a martelé Huguette Rembangouet directrice juridique à l’ARCEP d’apporter « la preuve du désagrément ou du tort ».

Au sujet de ce que les uns ont dénoncé comme du harcèlement Publicitaire par les maisons de téléphonies mobile, l’ARCEP a indiqué que, souvent, les abonnés ne lisent pas les contrats « Cela est prévu au verso du contrat. Mais c’est écrit en petits caractères. »

Néanmoins, concernant les images, sons ou vidéos indécentes pour les enfants, Patrick Mfouba a déclaré qu’il existe des applications pour protéger les mineurs de ces agressions psychologiques.

faceboock
forum

L'ARCEP est l'autorité de Régulation des communications Electroniques et des Postes en république Gabonaise


Tout droit réservé © 2013 ARCEP GABON
Haut de Gué Gué BP. 50 000 Libreville/GABON
Tél: (+241)01446811/12 Fax: (+241)01446806