logo arcep  
     
 
 
Drapeau du GABON
REPUBLIQUE
GABONAISE
 
Bienvenue sur le site officiel de l'ARCEP GABON
information
gabon
ACTUALITE
forum
Le Bahreïn accueille des décideurs de premier plan pour une importante réunion des Nations Unies rassemblant des régulateurs des télécommunications du monde entier (GSR14)


Des experts internationaux débattent des façons optimales de stimuler la croissance des services numériques.

Manama (Bahreïn), le 3 juin 2014 – Le Bahreïn a accueilli aujourd'hui plus de 650 délégués internationaux de haut rang représentant des autorités de régulation des technologies de l'information et de la communication (TIC) du monde entier qui vont débattre des défis et des perspectives que représente l'environnement numérique hyperconnecté de demain.

Le Colloque mondial des régulateurs (GSR) reeftiger.fr organisé par l'UIT, qui est la plus grande réunion spécialisée de régulateurs et de décideurs du secteur des TIC, a pour objet d'encourager les débats, le partage des connaissances et les échanges de bonnes pratiques entre régulateurs, dirigeants d'entreprise, analystes des politiques publiques et autres grands partenaires du secteur des TIC.

Accueilli par le Gouvernement du Bahreïn et placé sous le haut patronage du Premier Ministre, Son Altesse Royale le Prince Khalifa bin Salman Al-Khalifa, ce colloque se déroule au Gulf Hotel Bahrain du 3 au 5 juin. Les débats, sur le thème "Mettre à profit le potentiel du monde numérique", porteront sur différents sujets d'actualité: les quantités massives de données ou "big data", la responsabilisation du consommateur, les stratégies visant à encourager la concurrence sur les marchés des TIC et à répondre à la demande croissante de capacité de réseau, les nouveaux modèles d'activités économiques numériques comme les opérateurs OTT et les services en nuage; enfin, les tendances innovantes de la gestion du spectre des fréquences radioélectriques.

L'Autorité de régulation des télécommunications (TRA) du Bahreïn s'associe à l'UIT pour accueillir ce colloque, officiellement présidé par le Président de la TRA, M. Mohammed Ahmed Alamer. La cérémonie d'ouverture de ce matin a été honorée de la présence de très nombreux invités de marque tels que Son Altesse Cheikh Ali bin Khalifa Al Khalifa, Vice-Premier Ministre du Bahreïn, S. E. Cheikh Fawaz bin Mohamed bin Khalifa Al Khalifa, Ministre d'Etat des télécommunications, et le Dr Hamadoun I. Touré, Secrétaire général de l'UIT.

Dans son allocution d'ouverture adressée aux délégués du GSR, le Dr Touré a déclaré que l'écosystème numérique avait redessiné les frontières du secteur et ouvert la voie à une foule de nouvelles idées. "Dans ce nouveau paysage, comment faire en sorte que les consommateurs, tout comme les entreprises, tirent parti des avantages de la vie dans une société numérique? Comment répondre aux attentes de ceux qui veulent un écosystème sûr, fiable et digne de confiance, tout en facilitant l'instauration d'un climat propice à l'investissement qui garantira le financement du déploiement des futures infrastructures?", s'est-il interrogé.

Le débat inaugural du Colloque, intitulé Redéfinition des responsabilités dans un monde numérique fondé sur les données, réunira, entre autres éminents orateurs, Mohammed Alamer, Président de la TRA, Bocar Ba, Directeur général, Samena Telecommunications Council, Magadalena Gaj, Présidente de l'Office des communications électroniques de Pologne et ex-Présidente de l'édition de 2013 du GSR, Gabrielle Gauthey, Présidente, en charge des affaires gouvernementales pour le groupe Alcatel-Lucent, et Lin Mombo, Président du Conseil de régulation de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) du Gabon. Ce débat était animé par Brahima Sanou, Directeur du Bureau de développement des télécommunications (BDT) de l'UIT, qui organise chaque année le Colloque, au service des membres de l'Union, représentant les secteurs public et privé.

"Les utilisateurs d'aujourd'hui sont de plus en plus souvent confrontés à de nouveaux problèmes posés par les nouvelles technologies, les nouveaux dispositifs, les nouveaux services et les nouvelles applications en ligne, qui tous, ont des répercussions sur le comportement du consommateur. Dans un environnement mondialisé, interconnecté et de plus en plus complexe, il est essentiel d'éduquer et de responsabiliser le consommateur pour permettre aux utilisateurs d'exploiter pleinement le potentiel du monde numérique", a déclaré M. Sanou.

Le Colloque de cette année arrive à un moment où le secteur des TIC est en pleine transition. En effet, l'explosion des flux de données, sous l'effet du développement rapide de nouveaux services et de nouvelles applications, par exemple l'informatique en nuage, associés à des réseaux TIC ubiquitaires et connectés en permanence, remet en question les approches réglementaires traditionnelles.

Dans son allocution d'ouverture, M. Mohammed Alamer, Président de l'édition 2014 du GSR, a affirmé: "Nous sommes réunis ici pour mettre tous les avantages du monde numérique à la portée de tous, de manière éclairée, réactive et sûre. Bien évidemment, cela suppose une réglementation efficace et intelligente ayant pour objet de responsabiliser les consommateurs, de redéfinir les responsabilités de chacun et de créer des conditions favorables à la prospérité d'une économie fondée sur les données". Ici, au Bahreïn, nous sommes tout à fait favorables à une réglementation "par petites touches", avec une dynamique de marché qui définit l'industrie des télécommunications, et la concurrence au sein de ce secteur".

Le GSR-14 qui se poursuit jusqu'au jeudi 5 juin, s'achèvera avec la publication d'une série de Lignes directrices relatives aux bonnes pratiques. Les résultats de la réunion seront par ailleurs intégrés dans le rapport sur la réglementation publié chaque année par l'UIT dans la série Tendances des réformes dans les télécommunications.

La parole est également donnée à l'industrie, dont l'avis est essentiel, dans le cadre du Dialogue mondial ouvert secteur privé-régulateurs (GRID), qui permet aux participants des secteurs public et privé de débattre de problèmes brûlants, comme les moyens de satisfaire au mieux la demande exponentielle de capacité et de connexions haut débit.

En outre, une réunion spéciale des chefs des affaires réglementaires du secteur, tenue juste avant l'ouverture du GSR, a été l'occasion pour des fournisseurs de services de télécommunication et des entreprises technologiques de discuter et de partager des informations et a contribué à encadrer les débats pendant le Colloque proprement dit.

En avant-première du Colloque, un Atelier UIT a été organisé le 2 juin sur le thème "Espaces blancs et accès dynamique au spectre", axé sur les perspectives et enjeux liés aux nouvelles approches de la gestion du spectre.

L'UIT a par ailleurs accueilli une réunion spéciale des associations de régulateurs, dans le cadre de laquelle les délégués ont pu discuter, échanger des informations et jeter des ponts pour promouvoir une coopération plus étroite et plus dynamique entre les associations de régulateurs du monde entier.
Figurait aussi au programme un séminaire spécial sur "Les fréquences radioélectriques pour les communications par satellite: Evaluation des besoins de connectivité des utilisateurs", organisé conjointement par le Global VSAT Forum et l'Organisation internationale de télécommunications par satellite (ITSO).

faceboock
forum

L'ARCEP est l'autorité de Régulation des communications Electroniques et des Postes en république Gabonaise


Tout droit réservé © 2013 ARCEP GABON
Haut de Gué Gué BP. 50 000 Libreville/GABON
Tél: (+241)01446811/12 Fax: (+241)01446806